CORRECT : « C’est correk, ta performance était brillante. » Au Québec, le mot peut avoir le sens de « réussi, parfait ». Et on entend rarement le « t » final.